Le LOUP progresse…

Dans le département des Vosges, le Loup, cela fait plus de trente ans que l’on en parle. En 1977, une  bête sème la terreur en tuant 200 bêtes de troupeaux. A cette époque, on ne parle pas encore de recolonisation du Loup et sa présence, supposée dans un premier temps puis confirmée dans un second, inquiète toute la population du canton de Châtel/Moselle. Les Chasseurs, missionnés pour l’occasion, se sont fait passer pour des « rigolos » alors que dans les faits, ils participaient à des battues administratives organisées de telle manière que « la bête » ne pouvait que s’échapper. Arrivé on ne sait pas trop comment et disparu tout aussi mystérieusement, ce n’était finalement que le début d’une longue histoire. En 1994, un Loup est à nouveau observé dans le département, cette fois sur le secteur de Darney, avec toutefois un peu moins de médiatisation. Depuis maintenant quelques années, un, puis deux Loup on pu être observés dans le département. La terreur n’est plus de mise et on serait tenté de dire que les Vosgien s’y habituent. Colonisation naturelle ou programmée, aucune réponse n’est apportée, mais il faut bien reconnaître que cette présence sème le doute. Depuis quelques temps, l’ONCFS chargée de l’observation du canidé, a constaté une évolution d’importance. Si en effet la présence d’un Loup est certifiée à l’extrême ouest du département, à l’extrême sud-est c’est le début d’une meute qui est cette fois mise en évidence. Des traces relevées par les agents de l’Etat ne font aucune place au doute : deux adultes et deux jeunes fréquentent les mêmes lieux. Espérons que le Chamois, déjà en léger déclin, ne sera pas trop affecté par l’expansion de « canis lupus« .

Les Lieutenants de Louveterie reprendraient-ils prochainement leur fonction première ?

Recherches populaires : Vêtements de chasse, Technique de chasse
Remonter