EVO Green, l’écolo de RWS ?

Pour tous ceux qui en ont entendu parler, l’EVO Green se présente comme la version « écolo » de l’EVO du même fabricant. Pourtant ne nous y trompons pas. Les seuls points communs que l’on rencontre sur les deux balles sont le blindage nickelé et la tête dorée, même s’ils ne présentent pas le même profile. Et pour cause, l’EVO Green n’est pas du tout une version écologique de l’EVO, mais plutôt une déclinaison de la célèbre et très controversée H-Mantel. Plus effilées que cette dernière, elle en reprend néanmoins son architecture. Joli tour de passe-passe commercial de la part de RWS. Elle bénéficie de l’image de l’EVO et efface la mauvaise réputation de fragmentation de la H-Mantel.

A l’intérieur, on retrouve l’architecture à double noyaux, tendre et fractionnable à l’avant et dur avec un blindage plus épais à l’arrière pour assurer une sortie du corps de l’animal. Un étranglement du blindage assure le fonctionnement différent des deux parties.

Extérieurement, on trouve une pointe effilée avec un insert en polycarbonate creux favorisant la pénétration dans l’air et l’expansion, un bord tranchant qui coupe les poils à l’impact et un arrière en boat tail qui favorise lui aussi la pénétration dans l’air ainsi qu’une meilleure conservation de la vitesse.

Alors pourquoi « Green » ?

Et bien tout simplement parce que c’est une balle sans plomb. Ses deux noyaux sont composés d’étain et du coup, son profil fuselé, elle en a bien besoin l’EVO Green. La densité de l’étain n’étant que de 7.3 pour 11.3 pour le plomb, cela en fait une des balles les plus légères du marché. Cela surprend même beaucoup. Elle se trouve plus légère que les balles monolithiques. 8.2 g en 7 mm, 8.8 g en 300, 9 g en 8 mm et encore seulement 11.9 g en 9.3 mm. Les vitesses qui s’érodent assez rapidement malgré le profile fuselé, mais à cause d’un trop faible poids sont pour le moins impressionnantes pour chaque calibre. 955 m/s en 7 x 64, 1 015 m/s en 300WM, 865 m/s en 8 x 57 JRS et 880 m/s en 9.3 x 62. Epoustouflant ! Grâce au faibles poids enregistré et à leur moindre gravité, les trajectoires sont très  tendues et la DRO s’en trouve allongée. L’énergie entre dans des valeurs correctes. Normal me direz-vous puisqu’elle privilégie la vitesse dans son calcul. La où ça pêche un peu, se serait plutôt dans la quantité de mouvement. Seulement 8.5  à 50 m pour le puissant 300WM. Des valeurs atteintes facilement par le 7 x 64 avec d’autres munitions.

Verdict !

RWS nous promet beaucoup avec cette EVO Green, rendez-vous dans quelques temps avec des retours d’expériences sur le terrain. En regard des prix plutôt élitistes pratiqués, pas sur que nous ayons rapidement beaucoup d’essais à mettre en comparaison.

Commentaires

  1. je pense que vous avez raison GD je m’excuse met je ne suis pas un champion de l’ordi met la balistique ces ma passion je suis beaucoup M Joel Serre M Damien de Brandon et prend plaisir a lire le célèbre John Pondoro Taylor qui je pense aurais trouvée se poids de balles un peu léger (pour l’Afrique) mais comme on parle de 9.3×62 qui et mon calibre préfère de plus j’ai échapper a l’éclat d’une H-Mantel que je ne tirerais jamais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recherches populaires : Vêtements de chasse, Technique de chasse
Remonter