Le CHASSEUR MASQUE

Le titre ferait presque penser à un héro de bande dessinée. Pourtant, souvent jugé comme utilisateur de gadget, il est parfois même sujet à moqueries. Cela, je peux vous en parler en toute connaissance de cause. Peut importe, que ce soit en Chasse d’approche ou en Battue, chasser masqué offre bien des avantages que les nombreuses sorties sur le terrain ont confirmé. Une tenue camo, c’est bien et c’est même très bien car cela permet de casser la silhouette humaine et d’être bien moins repéré par le gibier, mais cela n’est rien sans adopter un comportement irréprochable et surtout sans avoir pris soin d’adopter une tenue complète. En effet, même en ayant opté pour une tenue efficace adaptée au biotope, les mains et le visage restent des taches claires repérables par des animaux qui identifient immédiatement la présence du prédateur que représente le Chasseur.

 

Si cet équipement complet est de plus en plus utilisé par les Chasseurs d’Approche, ça l’est beaucoup moins en Battue. Pourtant tous les postés qui utilisent une tenue intégrale en Battue peuvent en attester, c’est réellement efficace. Tenir son poste ganté et masqué révèle souvent bien des surprises. Cela ne change certainement pas grand chose sur le comportement d’un gibier lancé sur la ligne de fusils par les chiens, mais les animaux qui se dérobent en tout début ou en fin de traque arrivent fréquemment sans vous avoir repéré. Je ne parle pas du Chevrillard qui, par manque d’expérience, se fait assez régulièrement avoir quelque soit votre tenue, mais plutôt du gros Sanglier, du beau Brocard ou encore du Grand Cerf qui réussi à déjouer tous les pièges depuis quelques saisons déjà. Je l’ai encore vécu la saison passée durant laquelle, par un bel après midi, deux beaux Cerfs dérangés par la mise en action des Traqueurs, étaient venu chercher la quiétude à quelques centaines de mètres et sont ainsi restés pendant environ 5 mn devant moi à moins de 20 m. Un beau moment de plus dans ma vie de Chasseur

Alors une fois convaincu de l’utilité d’un tel équipement, que faut-il acheter? A cette question, je répondrais : »cela dépend… » Cela dépend de quoi? Tout d’abord, du temps ou climat et ensuite de vos goûts. Il existe deux familles principales en matière de camouflage de visage. Le Filet ou le Stretch. Le filet est souvent fixé à la casquette et offre l’avantage d’une bonne ventilation. Il faut absolument éviter les modèles qui couvrent tout le visage (même les yeux) car si l’on peut voir à travers sans difficulté, ils ont pour inconvénient de fatiguer assez rapidement la vue. Le fait d’avoir un objet très proche de l’oeil en même temps que vous observez à plusieurs dizaines de mètres perturbe la dilatation du cristallin et ce phénomène s’accentue d’autant plus avec l’âge. Il est préférable de choisir un modèle dégageant la vue et je vous conseille les modèles CMO+1 ou encore Moss+M dont le filet est équipé d’un fil métallique très appréciable car il permet de former le contour du nez  à votre morphologie et de dégager ainsi parfaitement votre vue.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’autre solution est le Stretch. Sans être trop chaud, bien qu’en contact direct avec la peau, il protège également des premiers froids en créant simplement un écran au vent qui vient frapper le visage. De plus, il est ouvert au niveau de la bouche, facilitant l’usage d’un Appeau. Trois modèles vous sont proposés suivant vos goût. Une cagoule complète, un 3/4 masque laissant le crâne libre ou encore un 1/2 masque qui couvre jusqu’au dessus du nez.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Passons maintenant aux mains. comme pour les masques, plusieurs solutions existent. Elles différent cette fois plus en fonction de la saison et de la température qui en découle. Pour l’été et jusqu’aux premiers froids, les gants SoftShell  de Somlys sont parfaitement appropriés. Assez fins, ils sont très agréables à porter et offre un bon effet coupe-vent dès les premiers froids.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les gants en laine polaire fine tel que le modèle Erase de Seeland offrent également cet avantage sans pour autant vous incommoder par temps chaud. Pour les temps plus froids, je vous conseille le modèle Zeta-GL de chez Hart. Ces gants offrent une bonne protection pour des températures allant jusqu’à -10° tout en restant d’une épaisseur contrôlée et permettent de tirer avec aisance sans déganter. Le tissus de l’index est spécialement étudié à cet effet et est prévu même pour les gauchers. Bien évidement, quelque soit le modèle, leur mission de camouflage, ce qui nous intéresse pour ce sujet, est parfaitement remplie.

Pour ceux qui douteraient encore de l’utilité de tels équipements, une simple observation de la tenue des Archers apporte la preuve de l’efficacité qui en découle. Les distances de tirs (rarement au-delà de 20 m) nécessitent de prendre toutes les précautions  permettant de passer inaperçu jusqu’au moment ultime.

Chasser masqué, c’est avant tout se fondre davantage dans la nature et peut-être rejoindre les bases élémentaires de la Chasse.

 

 

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recherches populaires : Vêtements de chasse, Technique de chasse
Remonter