Le TIR à LONGUE DISTANCE, interdit à plus de 300 m ?

Avant de répondre à la question sur l’interdiction ou non du Tir à Longue Distance à plus de 300 m, il faut d’abord faire la différence entre le Tir à Longue Distance et le coup de longueur.

Un tir à 150 m (voir plus) en Battue et à bras francs doit être considéré comme un coup de longueur et non un Tir à Longue Distance. Le Tir à Longue Distance ne doit être considéré que comme un tir se pratiquant dans un mode de Chasse individuel et ne se pratiquer qu’avec appui. Le coup de longueur, lui,  est tenté de manière très aléatoire et est à proscrire. Au moins, les choses sont claires. Suivant les préconisations de l’ANCGG, un tir de Battue doit se limiter à 60 m et un tir d’Approche ou d’Affût doit être compris entre 60 et 120 m. « De toute façon, les tirs à plus de 300 m sont interdits en France, ça aussi c’est clair!« 

Qui a dit ça ? Que dit la loi ?

Le texte de loi de l’arrêté ministériel du 1er août 1986 dit : sont interdits pour la chasse de tout gibier et pour la destruction des animaux nuisibles, l’emploi de toute arme munie d’un dispositif fixe ou amovible comportant des graduations ou des repères de tir pour des distances supérieures à 300 m.

Quand on lit le texte de loi, on comprend bien que le tir à une distance supérieure à 300 m n’est absolument pas interdit, mais que seul l’usage d’une arme munie d’une optique de tir portant des graduations permettant de pratiquer ce type de tir est interdit. Autrement dit vous ne pourrez jamais être verbalisé pour un tir effectué à 400 m si vous avez utilisé une lunette classique dépourvue de ce type de graduations.

Le réticule présenté ci-dessous dispose de graduations propres à effectuer une correction de tir pour une distance allant jusqu’à 500 m et est donc de ce fait d’usage interdit en France.

Par contre, une lunette de bonne facture avec un grossissement de 12 ou 15 x sans graduations particulières faisant référence des distance supérieures à 300 m peut vous permettre de pratiquer un tir supérieur à cette distance, comme par exemple avec ce type de réticule ci-dessous.

En disposant d’une lunette avec un réticule classique, il vous est tout à fait possible d’effectuer un Tir à Longue Distance en toute légalité. La légalité est une chose, mais la responsabilité en est une autre. En toute responsabilité, ce tir ne doit se pratiquer qu’à la condition de respecter certaines règles. La première est de ne pas être dangereux, c’est à dire que même à grande distance, il faut s’assurer que son tir est bien fichant et que la balle ne va pas se « perdre ». L’autre condition est de ne pas faire souffrir les animaux avec des balles mal placées sur des animaux que l’on ne retrouverait pas. Le Tir à Longue Distance est un acte qui demande une mûre réflexion et un minimum d’entrainement. Il est inconcevable d’effectuer un Tir à Longue Distance sans avoir au préalable procédé soi-même à un contrôle du bon réglage de son arme. Il faut également avoir une bonne appréciation du biotope car il est parfois nécessaire d’assurer une seconde balle et une bonne connaissance de l’anatomie du gibier convoité. Attention ! A une certaine distance, il est souvent difficile de retrouver l’endroit du tir avec précision. Le choix du calibre et de sa munition sont également des éléments déterminants pour que le tir soit couronné de succès. Si les 243 Win, 270 WSM, 300 Win Mag, 300 Weatherby, 8x68S ou encore 338 Lapua sont tout indiqués pour cette pratique, les 8x57JRS, 9.3x74R, 35 Wehlen ou 45/70 Gov avouent plus ou moins rapidement leurs limites. Pour les armes, ces tir se pratiquent généralement avec des carabines à verrou dotées de canons longs. L’emploi d’une Kiplauf peut facilement être envisagée également, mais pratiquer un Tir à Longue Distance en utilisant une carabine semi-auto en canon de 52 cm est un non-sens qu’il faut bien évidement écarter. D’autres éléments doivent aussi être pris en compte. Le vent qui est un élément perturbateur dans la direction du projectile (surtout lorsqu’il s’agit de petits calibres légers) et l’angle de tir, parfois très prononcé en montagne. Dans ces montagnes, le courant d’air présent dans la vallée peut s’additionner à l’angle, même en cas d’absence de vent à l’emplacement du tireur. Un autre élément tout aussi déterminant est la stabilité. Il est absolument inconcevable d’effectuer un Tir à Longue Distance sans un appuis parfaitement stable. Que se soit un bi-pied fixé à l’arme, une canne de Pirsch ou encore un sac à dos, le réticule doit se positionner sur l’animal et ne pas bouger. A grande distance, le moindre petit écart prend des proportions énormes. Au mieux l’animal sera loupé, ce qui n’affectera que l’amour propre du Chasseur, au pire, il sera blessé avec de surcroît la possibilité d’une mort lente d’en d’atroces souffrances. Le moindre petit écart de canon ne se mesure plus en centimètres, mais en angle comme pour le réglage de l’optique. C’est exactement la même chose et l’on pourrait même parler de MOA sauf qu’ici, il est impossible de le mesurer et de toute façon trop tard pour le corriger.

En Amérique du Nord, il est courant d pratiquer le Tir à Longue Distance. Chez nos voisins Allemands, il est rare de tirer à plus de 150 m, éthique oblige. En Espagne, même en Chasse collective lors des montérias, il est commun de tirer à assez longue distance (parfois beaucoup trop dans une végétation laissant une visibilité relative et sur un sol très caillouteux). A la poursuite des grands cervidé dans les landes d’Ecosse, il n’est pas rare d’entendre votre guide vous demander de tirer à plus de 200 m, le biotope très dégagé vous interdisant toute approche. Dans les montagnes désertiques d’Asie centrale, il est commun de pratiquer des tir à plus de 400 m.

 Au regard de la taille des animaux chassés dans ces contrées lointaines, de l’absence de végétation et de la distance de tir impressionnante qui en découle, le choix d’un calibre puissant et très tendu s’impose comme une évidence.

Alors chez nous, à quelle distance doit-on se limiter ?

A cette question je répondrai cela dépend. Voilà une belle réponse de normand pour le vosgien que je suis. C’est pourtant la seule réponse à cette question. Cela dépend  de la capacité du tireur. A sa capacité à se stabiliser parfaitement, à prendre en considération les éléments qui l’entourent, à faire le bon choix dans le calibre de son arme et de sa munition, mais surtout à sa capacité de déterminer où sont ses limites au delà desquelles il n’est plus raisonnable de tirer.

Le Tir à Longue Distance est avant tout un choix issu d’une grande réflexion…

Commentaires

  1. bonjour la chasse est le thème principale ,je pense après le tir sportif est intéressant en tld 300 metres se fait bien en 222 ,,500 mètres aussi ,j espérè que ça se développera balistiquement parlant ,ça ne peux qu être motivant,certains calibres pas chère peuvent taillé le 1200 mètres partant sur du 30

  2. La loi a changé depuis !! Le dispositif présenté ci-dessus est légale, le tir n’a pas de limite en France vous pouvez tirez plus loin de 300m à condition que les lunettes ne disposent pas d’un compensateur de distance (en direction des habitations, il faut s’éloigner au moins 300m. Je dis bien en direction car si vous laissez l’habitation au dos vous pouvez tirez même à dix mètre. Je dis bien laisser l’habitation derrière vous).
    Correcteur de parallaxe est autorisé. Pour le Télémètre intégré, l’ONC et la fédé sont encore ambigües. Pour certains le Télémètre « intégré » aux lunette de tir est interdit si les lunettes dispose d’un compensateur de distance, pour d’autre c’est interdit tout court. Donc vaux mieux l’éviter. Cela pour un usage de chasse, pour le tir sportif aucune interdiction.

    CDLT

    • Bonjour,
      Je suis d’accord avec vous pour la distance avec les habitations, mais c’est souvent affaire d’interprétation des personnes qui contrôlent, alors prudence. Pour le reste vous avez tout-à-fait raison.
      Bien cordialement,
      Gérard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recherches populaires : Vêtements de chasse, Technique de chasse
Remonter