SAUER 202 « WILD BOAR » : der Karabiner…

Je vais vous présenter une carabine maintenant  connue de tous ceux qui ont visionné la série des « Wild Boar Fever » de chez Hunter’sVidéo.

Il s’agit de la SAUER 202 « Wild Boar », ainsi nommée suite aux vidéos spectaculaires dans lesquelles de nombreux Sangliers tombent sous les balles de tireurs très expérimentés.

Il faut tout d’abord préciser que cette arme n’est pas l’oeuvre de la célèbre marque d’ Isny-en-Allgäu, mais à la base un « custom » élaboré par le jeune Franz-Albrecht Oettingen-Spielberg, bien connu de nombreux Chasseurs pour ses exploits sur ces mêmes vidéos.

N’en déplaise à tous ceux qui pensent que tout ceci n’est que montage, Franz-Albrecht, c’est une sacré pointure.

 

La réputation du tireur a poussé la firme SAUER à produire en série cette mythique carabine. Sur le papier, elle n’a pourtant rien de bien extraordinaire. Le calibre? un simple 270 winchester, même pas WSM. Sa culasse? pas une semi-automatique bien sûr, nous sommes ici en Allemagne et ce genre d’arme n’y est pas vraiment appréciée. Pas non plus de culasse linéaire, mais une simple culasse à verrou classique à 60°, dotée d’une fluidité exemplaire il est vrai, au levier long et dont la boule plutôt grosse facilite la rapidité de réarmement. Mais dans tout cela ou est son secret ? Et bien tout simplement dans le fait qu’elle se trouve aux antipodes de ce que la majorité des Chasseurs recherchent, c’est à dire légère, au canon court et au calibre magnum.

Dire que la SAUER est lourde n’est pas exagéré : 4 035 g sur la balance sans montage, ni optique. Ah oui quand même !!! Et avec la lunette telle qu’elle est proposée en France, elle dépasse les 5 kg. Je commence à avoir quelques douleurs au biceps… Tiens au fait, pourquoi pas avec un AIMPOINT comme sur les vidéos ? Tout simplement parce que les marques SAUER et AIMPOINT ne sont pas distribuées par le même importateur en France. Revenons au poids de l’arme : pourquoi est-elle si lourde ? Cela est du à son canon de 56 cm de type « match » en diamètre 19mm. Dépourvu d’organes de visée (c’est plutôt un avantage car il n’est pas perturbant à travers l’optique) il est parfaitement rigide dans ses vibration et de ce fait autorise une précision exemplaire dans les tirs lointains (pour une utilisation d’affût ou d’approche), les essais sur cible ayant confirmé une extraordinaire précision jusqu’à 300 m. Le poids de l’arme combiné au calibre raisonnable donne l’impression de tirer avec une carabine à air comprimé de telle sorte qu’il n’y a plus aucune appréhension quand le doit presse la détente. Il n’empêche qu’avec ce calibre « léger », les Sangliers roulent comme des Lapins… Ah bon ? Eh bien oui car le secret de l’arme est là aussi. Franz-Albrecht l’a voulue également avec un devant type « Forest » et une crosse droite « Hatari » à joue ronde et poignée « Prince de Galles » qui en font une arme parfaitement adaptée à sa morphologie.

Personnellement, telle qu’elle est commercialisée par SAUER, elle ne me correspond pas trop et demanderait à être mise en conformation, mais ceci est tout à fait normal et cela devrait être le passage obligé de toutes les armes de Chasse. La sécurité fait appel à un bouton poussoir bloquant la détente et le percuteur. La finition noir mat donne un mélange entre qualité et sobriété rassurant et l’on voit tout de suite que l’on est pas en présence d’un gadget.

 

 

 

 

 

 

 

Son chargeur surdimensionné en fait une machine à décimer une compagnie. D’une capacité de 8 balles (+ 1 dans le canon), vous aurez rarement l’occasion de vider votre carabine et au cas où un solitaire viendrait à ruser en se présentant à distance du reste de la compagnie, il vous restera bien une ou deux balles pour arrêter sa course.

En résumé ? une arme magnifique si vous avez pris soin de la conformer correctement que je conseillerai d’acheter sans optique et de monter un AIMPOINT HUNTER : un cocktail efficace en battue…

Sa crosse droite facilite cette opération et bien souvent, seule sa longueur  devra être ajustée. Son poids ? Ce n’est pas vraiment un problème si l’on prend l’habitude de monter l’arme à l’épaule juste avant le tir. De toute façon, même avec une arme légère, tenir la visée trop longtemps n’est jamais bon pour la précision.

Une arme miraculeuse donc la SAUER 202 Wild Boar ? Certainement pas, mais une arme avec une culasse d’une fluidité exemplaire ne souffrant à aucune critique, au recul quasi inexistant et qui, équipée d’une optique adaptée devrait promettre de belles battues à venir pour qui est disposé à débourser au alentours de 5 000 € (optique comprise) et là pour moi, même avec le sérieux de fabrication SAUER, ça coince un peu…

Commentaires

    • Bonjour Valade,
      La SAUER 202 de Franz-Albrecht est chambrée en 270 winchester. Et oui, même pas en WSM. Cela prouve que pour tuer propre et net, la qualité du tir prévaut sur la taille du calibre. Une balle de 7mm derrière l’oreille sera toujours plus efficace qu’une balle de 375HH dans une patte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recherches populaires : Vêtements de chasse, Technique de chasse
Remonter